Rechercher

Interview d'Arthur L'éveil du TDAH


Aujourd'hui je vous propose un article un peu différent de d'habitude. J'ai décidé de mettre en avant un jeune homme qui a voulu utiliser tout son potentiel de TDAH au service des autres. En effet il a créé un blog ainsi qu'une chaine Youtube spécialisée dans ce domaine. Je pense qu'il pourra aider beaucoup de personne à gérer son trouble au quotidien et surtout se sentir moins seul. Voici son interview :



Peux-tu te présenter en quelques mots ?


Bonjour, je m’appelle Arthur, je suis un jeune étudiant et entrepreneur ayant un TDAH.



Explique-moi le projet que tu développes sur le TDAH.


Il y a quelques années, mon TDAH a été diagnostiqué. Mon psychiatre m’a aidé à trouver des solutions pour faire en sorte que les symptômes du TDAH soient moins handicapants au quotidien. Je me suis rendu compte que le manque d’attention et d’organisation était les deux symptômes qui me posaient le plus problème. J’ai essayé de trouver des astuces pour diminuer la présence de ces symptômes, et je me suis rendu compte que peu de gens parlaient de ce trouble. Certains professionnels de la santé proposaient du contenu vidéo ainsi que des articles, mais je n’arrivais pas réellement à m’identifier à eux. Durant ces trois dernières années, j’ai mis en place des astuces qui me permettent de mieux vivre avec le TDAH au quotidien.Et depuis un an, j’ai décidé de partager ces astuces à travers l’éveil du TDAH, qui est un blog, ainsi qu’une chaîne YouTube.



Quelles sont les plus grandes difficultés que tu as rencontré dans ton enfance à cause du TDAH ?


Durant mon enfance, j’ai rencontré trois principales difficultés liées au TDAH. Premièrement, le manque d’estime de soi m'a posé problème tout au long de mon enfance. Mon niveau scolaire était relativement faible, les mauvaises notes s’enchaînaient, et j’étais très complexé physiquement. Par conséquent, la valeur que je m’attribuais était vraiment faible. Ensuite, le manque d’organisation a aussi été handicapant pour moi.


La deuxième difficulté a été que j’ai été contraint de devenir autonome à la suite du divorce de mes parents. J’avais 15 ans, et mon trouble venait d’être diagnostiqué. La semaine, j’étais seul chez moi. Je devais donc me lever le matin pour aller en cours, faire mon lit, me faire à manger, etc… Car si je ne le faisais pas, je n’avais personne pour le faire à ma place. Mes problèmes d’organisation ont été réellement contraignants durant cette période, car les retards et les absences en cours s’accumulaient. Pour y faire face, j’ai mis en place des astuces dans mon quotidien qui m’ont permis de combler petit à petit ces problèmes d’organisation.


La troisième difficulté liée au TDAH à laquelle j’ai dû faire face durant mon enfance est l’impression d’être incompris. Je me sentais un petit peu en « décaler » avec mes camarades. Je ne m’intéressais pas aux mêmes activités qu’eux, je souhaitais faire des choses différentes. Vis-à-vis de mes professeurs, j’avais également ce sentiment d’incompréhension. La majorité de mes enseignants me voyaient comme étant intelligent, mais feignant. Personnellement, je voulais me concentrer, je voulais me mettre au travail, mais je n’y arrivais pas. Je ne comprenais pas pourquoi, et par conséquent, je ressentais une sorte de frustration.



Comment organises-tu tes journées ? As-tu des conseils d'organisation à partager ?


Mes journées sont organisées de façon précise, ce qui m’évite de trop penser à ce que je dois faire et de procrastiner.

Premièrement, j’utilise une routine quotidienne. Le fait d’avoir cette routine me permet de passer davantage à l’action. Je la modifie chaque mois, pour l’adapter au mieux à mon mode de vie, et à mes objectifs.

Deuxièmement, j’utilise un petit cahier que j’ai en permanence avec moi. Sur ce cahier, j’écris tous les soirs ce que j’ai à faire le lendemain. En faisant ça, je sais précisément ce que j’ai à faire lorsque je me mets au travail, et je sais que les tâches que je vais réaliser vont toutes me permettre d’avancer vers mes objectifs. De plus, je vais noter sur ce cahier les idées qui me passent par la tête, qui m’encombrent l’esprit. Le fait de noter ces idées me permet d’être moins anxieux, d’être plus concentré sur mon travail et de m’endormir plus facilement.




D'après toi quel est ton super pouvoir ? Quels sont les avantages à avoir un TDAH ?


La créativité est pour moi une force que toutes les personnes ayant un TDAH possèdent. Lorsqu’on a un TDAH, il n’y a pas une seconde qui passe sans que l’on soit en train de penser. Ce flux important d’idées nous apporte une créativité hors norme, qui peut être profitable pour nous comme pour les autres dans de nombreuses situations.Mais pour qu’elle le soit, il faut être en mesure de l’exploiter. Comment faire ? En trouvant une activité pour laquelle vous êtes naturellement doué, et que vous allez prendre du plaisir à faire.

Pour vous donner un exemple, je développe l’éveil du TDAH depuis environ un an. Et chaque matin, depuis le premier jour où j’ai décidé de créer cette activité, je me lève en étant motivé. Car je sais que durant ma journée, je vais pouvoir exploiter cette créativité en créant des articles, des vidéos, et plein d’autres choses. Et il en est de même pour Lily, la créatrice du blog sur lequel vous êtes actuellement. Ces articles lui permettent d’exploiter cette créativité, tout en apportant de la valeur et des réponses aux personnes qui la suivent.

Donc voilà, je vous invite à trouver le domaine dans lequel vous avez du talent, pour ensuite exploiter cette créativité.



As-tu des passions dans la vie ?


Oui ! Je suis très intéressé par plusieurs domaines, mais malheureusement, comme toutes les personnes ayant un TDAH, je me lasse très vite. J’ai toujours aimé entreprendre et créer des choses par moi-même. Pendant une période, j’étais passionné par la customisation de moto. C’est-à-dire que j’achetais une moto de série, puis je la démontais, et la remontais à mon image. Juste avant ça, je faisais beaucoup de musculation. Je m’intéressais beaucoup à ce sport, car il contribuait à améliorer mon estime de soi. J’ai pratiqué ce sport pendant 4 ans, puis j’ai dû arrêter à cause d’une blessure. Et depuis un an, je travaille sur mon activité sur le TDAH. Je prends beaucoup de plaisir à faire cela, et elle est très diversifié, ce qui me permet de ne jamais me lasser.



Quel message voudrais-tu donner aux enfants et adultes qui traversent les mêmes épreuves que toi ?


Je dirais à toutes les personnes qui lisent cet article de ne pas baisser les bras. J’ai connu les critiques, mes notes au collège et au lycée étaient la plupart du temps en dessous de la moyenne. Pour la majorité de mes profs et de mes camarades, je n’étais pas quelqu’un d’intelligent. Mais je n’ai pas baissé les bras. J’ai trouvé les domaines dans lesquels j’étais performant, et je me suis donné à fond pour essayer de devenir le meilleur dans ces domaines. J’ai réussi à accomplir des choses qui rendent aujourd’hui admiratives les personnes qui me critiquaient auparavant. Et ça, j’ai pu le faire car je n’ai pas baissé les bras. J’ai travaillé sur mon estime de soi, sur ma confiance en soi, et je me suis entouré de personnes qui croyaient en moi.Vous devez faire de même. En ce moment, vous êtes peut-être dans une période compliquée. Mais ne baissez pas les bras. Trouvez VOTRE domaine, et devenez la meilleure version de vous-même.Vous êtes exceptionnel.



Merci Arthur de t'être livré à nous comme cela. Je suis certaine que ton interview va aider beaucoup de personnes dans ta situation ! N'hésitez pas à le suivre sur ses réseaux :

Blog : https://eveildutdah.fr/blog/

Site internet : https://eveildutdah.fr/

Page facebook : https://www.facebook.com/leveildutdah/

Chaine Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCVyMZTVUEWtXylHNATSHtEw

0 vue

© 2019 Copyright Le Monde du TDAH - Tous droits réservés